ArticlesArticles / Blog

« Bio » ou « engagé » ? Quand le consommateur devient consom’acteur

exigeances consommateurs

                                                                                     🍽 « Bio » ou « engagé » ? 🍽

La consommation de produits issus de l’agriculture biologique ne cesse d’augmenter, et la filière à encore de belles perspectives devant elle. Cependant, si il y a encore peu de temps la simple apposition d’un label bio sur le produit suffisait à rassurer le consommateur, cette vérité est en passe d’évoluer.

Le "consommateur" devient "consom'acteur"

Le consommateur se transforme progressivement en véritable « consom’acteur », s’investissant d’une puissante responsabilité sociale quant à ses modes de consommation. Aujourd’hui, ce dernier est à la recherche d’authentique et de naturel. Preuve en est, ces dernières années, cet engouement pour les produits issus de l’agriculture biologique.

Au delà du mode de production (bio, conventionnel…), d’autres critères de sélection viennent se greffer et commencent à peser lourd dans la balance.

Pour faire ses choix, le consommateur accorde de plus en plus d’importance

  • Aux engagements sociaux et environnementaux des marques
  • A l’origine des produits
  • A la juste rémunération des producteurs
  • A la composition des produits transformés
  • A leurs modes de production.
  •  

Depuis peu, nombreux outils à destination des consommateurs ont d’ailleurs vu le jour pour aiguiller ces derniers dans leur choix en matière d’alimentation: La désormais célèbre application Yuka par exemple, répond parfaitement à cette demande sociétale, permettant a chacun de scanner un produit pour en connaitre sa composition et sa traçabilité.

Les professionnels s'adaptent pour répondre à cette nouvelle demande

Nombreuses sont les marques qui ont saisi l’enjeu de ces nouvelles préoccupations sociétales et s’adaptent à cette demande naissante, évoluant ainsi vers plus de transparence, et modifiant leur cahiers des charges pour coller aux nouvelles exigences émergentes.

La crise de la vache folle, en 1996, suivie d’une avalanche de  » répliques  » et les interrogations autour des OGM, pesticides etc…, ne font qu’accélérer et accentuer les craintes du consommateur en matière d’alimentation. Elles semblent déjà, néanmoins, devoir entraîner de profondes modifications dans l’offre faite au consommateur et des réformes profondes dans les filières de transformation ainsi qu’au stade de la production agricole

Un effort de traçabilité qui devrait profiter à l’ensemble de la chaine de production.

Cependant, concernant l’explosion de la demande issue de produits biologiques, celle-ci est telle que les producteurs Français peinent à suivre. Nombreux sont ceux qui souhaitent s’adapter à ces nouvelles exigences en opèrent une conversion d’un modèle conventionnel vers une agriculture biologique. Néanmoins, pour satisfaire le consommateur, l’industrie importe des aliments bio produits à l’étranger, avec des standards de production, cahiers des charges et contrôles sanitaires / qualité  loin d’être aussi pointilleux qu’en hexagone…  Sans parler des milliers de kilométrés parcourus par une tomate venue de l’autre bout de l’Europe… Biologique, certes, mais éthique et responsable pour autant ?

Ce qui nous amène finalement à nous poser cette question: le bio étranger vaut-t-il vraiment mieux que notre bon vieux conventionnel français ?

Surfaces agriculture biologique

Source: Agence bio/ Infographie: Le Monde

Origine aliments bio

Source: Agence bio/ Infographie: Le Monde

Consommateurs: vous etes acteur du marché !

Grâce à ses choix d’achat, le consommateur a donc la capacité de peser sur l’offre des producteurs et, ainsi, de devenir un véritable « acteur » du marché.     Alors… vous qui mangez 3 fois par jour… n’oubliez pas de consommer responsable et français dans la mesure du possible, car ne l’oubliez pas, la pérennité de l’agriculture française, la plus durable au monde, est entre vos mains.

Consommer c’est militer… on compte sur vous !

  Envie d’en savoir plus sur FERME DIRECTE ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *